En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site. Consultez notre Politique de confidentialité pour plus d'informations.

Devenir propriétaire quand on est auto-entrepreneur

Wednesday
3
July
2024
5
min de lecture
Temps de lecture
5 min

Matthieu et Marie-Rose sont mariés depuis plus de 10 ans. Ils habitent à Bordeaux avec leur jeune fils dans leur appartement financé par Hestia.

C’est leur premier projet d’achat, et ça fait 10 ans qu’ils y pensent et épargnent pour ce moment ! Pour eux, pas de débat, c’est l’investissement le plus sûr qu’ils puissent faire…

Pourtant, il leur a fallu six ans pour enfin concrétiser leur projet grâce à Hestia. SIX. ANS.

J’étais entrepreneur pendant plus de 10 ans, et on a été confrontés comme beaucoup de personnes ayant ce statut d’entrepreneur, à des dossiers trop compliqués pour être finançables.

Eh oui, on a beau avoir déjà emprunté pour un projet immobilier, c’est loin de représenter une garantie qu’on le pourra à nouveau…

Faut-il sacrifier son projet immobilier lorsqu’on est à son compte ?

Cet achat, c’est le rêve de Marie Rose et Matthieu depuis leur mariage ! Pour cette famille, c’est indéniable qu’il faut investir dans la pierre.

Et pourtant, ce fut un véritable parcours du combattant, qui a duré pas moins de 6 ans.

Ça faisait six ans qu’on essayait de devenir propriétaire quand on a trouvé Hestia, nous avons essayé plusieurs banques et trois courtiers différents.

Les indépendants & auto-entrepreneurs, une exclusion financière

Ce serait 60% des travailleurs indépendants interrogés dans un sondage de la fintech Rollee qui auraient eu un refus de crédit en 2023.

23% envisageraient ainsi d’abandonner leur activité et devenir salarié  pour obtenir un prêt.

Un sacrifice entrepris par Matthieu, qui a décidé de laisser son rêve d’entreprenariat de côté le temps de trouver un crédit immobilier… Un compromis qui ne nous plait pas DU TOUT chez Hestia. Et pourtant, spoiler alert 🤫 en passant par Hestia, pas besoin de renoncer à sa vocation…

La situation non prédictive d’un indépendant ou auto-entrepreneur (les revenus sont fluctuants, l’absence de revenus en cas d’arrêt de l’activité…) ou un auto-entrepreneur n’est pas rassurante pour la banque. Elle va donc durcir ses conditions et il faudra montrer trois années de bilan comptable que la banque analysera, avec des délais plus longs que pour des profils en CDI.

Ce qui bloquait c’était les fameuses histoires de bilans financiers, il fallait toujours avoir les 3 bilans, et puis quand on est chef d’entreprise, on a pas de salaire en tant que tel.

Des problématiques qui se cumulent

Le hic, c’est quand on a un profil « atypique », la banque aura tendance à chercher le petite bête encore et toujours plus loin… et on s’aperçoit que le moindre petit faux-pas peut nous coûter le crédit.

Et bingo, ce fut l’expérience de Matthieu !

On a tout essayé ! Il y avait les cabinets de courtage, notre banque, on a été relancés puis ensuite c’était l’apport qui ne suffisait pas. Enfin il y avait toujours quelque chose qui bloquait !

Indépendants, manque d’apport (en fonction de l’humeur de la banque), et puis aussi un crédit automobile, dont la mensualité s’élevait à 400€.

Pas de secret de ce côté-ci, le crédit auto s’est fini en décembre 2023, et forcément, avec un reste à vivre plus important le dossier de Matthieu et Marie-Rose a tout de suite été pris en compte à la banque…

Le remède à tous ces maux...

Face à cette réalité, la pilule était dure à avaler, et pourtant Matthieu a su naviguer à travers les différentes opportunités pour trouver Hestia !

Ce sont d’ailleurs nos tous premiers clients chez Hestia, Matthieu avait spontanément contacté Adrien, co-fondateur d’Hestia, pour se renseigner sur la solution, qu’il ne connaissait pas.

Quand on est à son compte la situation est idéale : pour gagner du temps sans repousser son projet immobilier, le leasing immobilier lui permet d’habiter dans son bien dès aujourd’hui, sans attendre les 3 années de bilan comptable ! Bien que Matthieu et Marie-Rose n’auront besoin de la solution que pendant 1 an, c’est suffisant pour eux pour épargner suffisamment, et régulariser leur situation d’une certaine manière ! Pendant la période de location, une partie de leur loyer est également épargnée pour fournir directement l’apport.

Mais le gros plus d’Hestia selon Matthieu, a été la capacité à regarder au-delà de la situation actuelle pour voir le potentiel du dossier du couple d’ici 18 mois, terme de la période de location.

Ce qui m’a séduit dans le leasing c’est que, n’étaient pas pris en compte les revenus que l’on avait quand on se parlait, mais plutôt notre capacité d’épargne, dans les années à venir. C’est vraiment ça qui a été le déclic.

Comment ont-ils géré leur 1 an de location-accession

Matthieu et Marie-Rose ont été de véritables écureuils. Chaque mois, ils parvenaient à épargner dans les 1800€ pour gonfler leur apport personnel et se rendre attractifs auprès des banques.

Et puis en se salariant le temps de l’obtention du crédit, Matthieu a certainement facilité la considération de leur dossier. Bien qu’on l’ai vu ci-dessus, avec le leasing immobilier, plus besoin de tirer une croix sur son rêve !

Matthieu nous a d’ailleurs confié que le format que prend le leasing immobilier a été pour le couple une grande source de motivation :

Grâce au leasing, ça nous motive encore plus pour nous constituer cette épargne. Il y a un engagement, et nous on a l’opportunité dans un délais qui peut paraitre assez court de devenir propriétaire, donc là on est très motivés. Alors qu’en passant par un courtier on peut finir par baisser les bras.

Et ça y est, après seulement un an de leasing immobilier, Matthieu et Marie-Rose ont décroché un crédit immobilier ! Soit moins que la durée initialement prévue sur leur contrat. Une belle

Matthieu et Marie-Rose sont mariés depuis plus de 10 ans. Ils habitent à Bordeaux avec leur jeune fils dans leur appartement financé par Hestia.

C’est leur premier projet d’achat, et ça fait 10 ans qu’ils y pensent et épargnent pour ce moment ! Pour eux, pas de débat, c’est l’investissement le plus sûr qu’ils puissent faire…

Pourtant, il leur a fallu six ans pour enfin concrétiser leur projet grâce à Hestia. SIX. ANS.

J’étais entrepreneur pendant plus de 10 ans, et on a été confrontés comme beaucoup de personnes ayant ce statut d’entrepreneur, à des dossiers trop compliqués pour être finançables.

Eh oui, on a beau avoir déjà emprunté pour un projet immobilier, c’est loin de représenter une garantie qu’on le pourra à nouveau…

Faut-il sacrifier son projet immobilier lorsqu’on est à son compte ?

Cet achat, c’est le rêve de Marie Rose et Matthieu depuis leur mariage ! Pour cette famille, c’est indéniable qu’il faut investir dans la pierre.

Et pourtant, ce fut un véritable parcours du combattant, qui a duré pas moins de 6 ans.

Ça faisait six ans qu’on essayait de devenir propriétaire quand on a trouvé Hestia, nous avons essayé plusieurs banques et trois courtiers différents.

Les indépendants & auto-entrepreneurs, une exclusion financière

Ce serait 60% des travailleurs indépendants interrogés dans un sondage de la fintech Rollee qui auraient eu un refus de crédit en 2023.

23% envisageraient ainsi d’abandonner leur activité et devenir salarié  pour obtenir un prêt.

Un sacrifice entrepris par Matthieu, qui a décidé de laisser son rêve d’entreprenariat de côté le temps de trouver un crédit immobilier… Un compromis qui ne nous plait pas DU TOUT chez Hestia. Et pourtant, spoiler alert 🤫 en passant par Hestia, pas besoin de renoncer à sa vocation…

La situation non prédictive d’un indépendant ou auto-entrepreneur (les revenus sont fluctuants, l’absence de revenus en cas d’arrêt de l’activité…) ou un auto-entrepreneur n’est pas rassurante pour la banque. Elle va donc durcir ses conditions et il faudra montrer trois années de bilan comptable que la banque analysera, avec des délais plus longs que pour des profils en CDI.

Ce qui bloquait c’était les fameuses histoires de bilans financiers, il fallait toujours avoir les 3 bilans, et puis quand on est chef d’entreprise, on a pas de salaire en tant que tel.

Des problématiques qui se cumulent

Le hic, c’est quand on a un profil « atypique », la banque aura tendance à chercher le petite bête encore et toujours plus loin… et on s’aperçoit que le moindre petit faux-pas peut nous coûter le crédit.

Et bingo, ce fut l’expérience de Matthieu !

On a tout essayé ! Il y avait les cabinets de courtage, notre banque, on a été relancés puis ensuite c’était l’apport qui ne suffisait pas. Enfin il y avait toujours quelque chose qui bloquait !

Indépendants, manque d’apport (en fonction de l’humeur de la banque), et puis aussi un crédit automobile, dont la mensualité s’élevait à 400€.

Pas de secret de ce côté-ci, le crédit auto s’est fini en décembre 2023, et forcément, avec un reste à vivre plus important le dossier de Matthieu et Marie-Rose a tout de suite été pris en compte à la banque…

Le remède à tous ces maux...

Face à cette réalité, la pilule était dure à avaler, et pourtant Matthieu a su naviguer à travers les différentes opportunités pour trouver Hestia !

Ce sont d’ailleurs nos tous premiers clients chez Hestia, Matthieu avait spontanément contacté Adrien, co-fondateur d’Hestia, pour se renseigner sur la solution, qu’il ne connaissait pas.

Quand on est à son compte la situation est idéale : pour gagner du temps sans repousser son projet immobilier, le leasing immobilier lui permet d’habiter dans son bien dès aujourd’hui, sans attendre les 3 années de bilan comptable ! Bien que Matthieu et Marie-Rose n’auront besoin de la solution que pendant 1 an, c’est suffisant pour eux pour épargner suffisamment, et régulariser leur situation d’une certaine manière ! Pendant la période de location, une partie de leur loyer est également épargnée pour fournir directement l’apport.

Mais le gros plus d’Hestia selon Matthieu, a été la capacité à regarder au-delà de la situation actuelle pour voir le potentiel du dossier du couple d’ici 18 mois, terme de la période de location.

Ce qui m’a séduit dans le leasing c’est que, n’étaient pas pris en compte les revenus que l’on avait quand on se parlait, mais plutôt notre capacité d’épargne, dans les années à venir. C’est vraiment ça qui a été le déclic.

Comment ont-ils géré leur 1 an de location-accession

Matthieu et Marie-Rose ont été de véritables écureuils. Chaque mois, ils parvenaient à épargner dans les 1800€ pour gonfler leur apport personnel et se rendre attractifs auprès des banques.

Et puis en se salariant le temps de l’obtention du crédit, Matthieu a certainement facilité la considération de leur dossier. Bien qu’on l’ai vu ci-dessus, avec le leasing immobilier, plus besoin de tirer une croix sur son rêve !

Matthieu nous a d’ailleurs confié que le format que prend le leasing immobilier a été pour le couple une grande source de motivation :

Grâce au leasing, ça nous motive encore plus pour nous constituer cette épargne. Il y a un engagement, et nous on a l’opportunité dans un délais qui peut paraitre assez court de devenir propriétaire, donc là on est très motivés. Alors qu’en passant par un courtier on peut finir par baisser les bras.

Et ça y est, après seulement un an de leasing immobilier, Matthieu et Marie-Rose ont décroché un crédit immobilier ! Soit moins que la durée initialement prévue sur leur contrat. Une belle

Et si c'était fait pour vous ?

En un tour de main (et quelques clics) vous pouvez connaître votre budget d'achat prévisionnel ! Vous saurez enfin si la propriété vous va bien.

Devenir propriétaire